vendredi 6 avril 2012

MUSULMANS ET OCCIDENTAUX PEUVENT-ILS COEXISTER ?

POURQUOI MUSULMANS ET OCCIDENTAUX NE PEUVENT-ILS VIVRE ENSEMBLE ?

Il y a de multiples réponses a cette question. Cependant deux raisons principales rendent toute cohabitation à long terme impossible :

1ere raison - Le principe du "Dar al Islam" et du "Dar al Harb"
le Musulman qui respecte ses textes et sa tradition divise le monde en deux parties : le "Dar al Islam" ou MAISON DE DIEU et le "Dar al Harb" ou MAISON DE LA GUERRE. Ce principe, bien connu des Musulmans est caché aux non-Musulmans.
Dans le "Dar al Islam" , les Musulmans gouvernent. Dans ces pays soit les Chrétiens sont sans aucuns droits ou ont des droits limités;  ils sont en général des citoyens de seconde zone et doivent se conformer a certaines attitudes musulmanes (par exemple, l interdiction du prosélytisme, l'interdiction de consommer de l'alcool, le port de voile pour toutes les femmes même les non-musulmanes, l'interdiction de consommer des aliments sur la voie publique pendant le ramadan, etc...).
L'autre partie du monde est le "Dar al Harb" ou MAISON DE LA GUERRE. Les pays ou l'islam n'est pas encore religion d'Etat, comme la Belgique par exemple. Le Musulman a pour devoir de prendre le contrôle de ces pays soit par la terreur ou la guerre à la manière dont agissent actuellement les musulmans radicaux soit pacifiquement par le prosélytisme en tentant de se montrer sous un angle pacifique et par le jeu des naissances toujours favorable aux Musulmans.

2eme raison - Le jeu des naissances ou la guerre démographique toujours en faveur des musulmans.
La SOURATE 2 verset 223 du coran dit : Les femmes sont votre champ. Cultivez-le de la manière que vous l'entendrez, ayant fait auparavant quelque acte de piété. Il y a beaucoup d'autres parties du coran disant plus ou moins la même chose. Ces sourates font en sorte que dans l'islam, l'homme a le pouvoir sur la femme. Il en résulte que la plus grande part des femmes musulmanes ne participent pas a la vie active de la société, reste chez elle et ont un rôle réserve principalement a la reproduction. De ce fait, les familles musulmanes ont toujours plus d'enfants que les familles appartenant a d'autres religions et il en sera toujours ainsi.

QUE PEUT ON FAIRE POUR SAUVER NOTRE SOCIETE ET NOTRE CIVILISATION ?

Même si la situation actuelle est dramatique, nous n'avons pas encore perdu. Un petit nombre de mesure pourrait  encore sauver notre civilisation.

Mesure contre l'islam:
L'islam n'est pas une religion. C'est une ideologie qui se cachent sous un voile de religion. En France, la loi de 1905 précise  que la république assure la LIBERTÉ de conscience. Il faut donc en déduire et conclure que tout organisme qui ne respecte pas la liberté de conscience ne peut prétendre au statut de culte, d’église et de religion. L'islam ne peut donc être considéré comme une religion car l'apostasie y est punie de mort en et donc la liberté de conscience est bafouée par l'islam. L'islam est une croyance, une doctrine, une idéologie, mais n'est pas une religion.
Il faut que cette croyance soit déclarée illégale comme certaines sectes sont déclarées illégales. Les mosquées doivent être fermées. Des lois dans ce sens doivent être votée.

Mesure contre l'immigration :
- Les Etrangers non-européens (incluant la Turquie) ne doivent plus avoir droit à aucuns versements d'allocations d'aucunes sortes (familiales, chômages, insertion, RSA, CPAS et même retraite). Des lois dans ce sens doivent être votées.
- Nous demandons le retour du principe primordial du droit du sol "Jus Solis". Les Etrangers non-européens n'ayant pas participé au développement de nos pays mais bénéficiant des infrastructures, de la stabilité, des traditions et de la richesse économique; il serait normal qu'ils soient taxés différemment des citoyens européens dont les ancêtres ont contribués durant des générations par leur sang et par leur travail au développement de nos pays. Une nouvelle taxe dite "Taxe de reconnaissance historique" devra permettre à ceux dont les ancêtres n'ont pas participé au développement de nos pays de compenser cette différence. Cette taxe sera progressivement augmentée entrainant des retours progressifs d'immigrés dans leur pays d'origine jusqu'à ce que le nombre d'étrangers dans nos pays reviennent a un niveau acceptable. Tout étrangers refusant de payer cette taxe ne se verra plus octroyer aucunes pièces d'identité ni documents officiels.

Il est bien évident que ces mesures devront se faire progressivement afin d'éviter un chaos social ou économique trop profond, mais il y va de la survie de notre civilisation.




Note sur ce site.

Nous ne sommes pas racistes car l'islam est pratiqué par toutes les races. 
Nous n’incitons pas à la haine religieuse car l'islam n'est pas une religion, mais seulement une idéologie et une croyance.
Notre but est exclusivement de démontrer le caractère dangereux de cette croyance qui tente de conquérir l'Europe et le monde avec tout le fanatisme que nous voyons se développer a travers la planète.

2 commentaires:

  1. Intéressant, mais on compare des nations et leur histoire à une confession, qui n'est pas organisée, contient plusieurs courants, au sein même de certains États. Le fanatisme est une réponse de l'inculture, de la détresse, et de la pauvreté. Posons nous les questions sur les causes de cette pauvreté, de cette détresse... n'est-elle pas liée à notre politique extérieure (je parle du monde occidental en général). N'as-t-on pas pillé des ressources et maintenu des dictateurs pour nous permettre de continuer de nous approvisionner? N'as-t-on pas cru jusqu'à très récemment que les inégalités de développement étaient facteurs de croissance?
    Cet article mélange des choses de différentes échelles. On compare des pays, des États, avec une politique, et une capacité de la population d'influer sur une politique intérieure, à des hommes et femmes qui ne partagent qu'un bouquin et une façon d'appeler dieu. Les musulmans français, ou européens, les "musulmans modérés", ont plus de choses à voir avec nous, leurs concitoyens depuis des décennies, qu'avec leurs pairs étrangers. Cet article part d'une bonne intention, mais ne prend pas suffisamment la réalité en compte. Je veux bien que pour les peuples, l'information soit mondialisée, mais pour l'action, on en est encore loin. Ceux qui ont les moyens de délocaliser leur action (les États et leurs gouvernements) n'ont pas vraiment laissé un terreau propice à l'amour et à la connaissance là où ils sont passé pour "enseigner la démocratie". Je pense que beaucoup de français, avec cette culture de résistance bien de chez nous, seraient devenus talibans s'ils étaient nés en Afghanistan face à l'envahisseur Américain, qui cherchait un de ses anciens alliés. Ne cherchons pas les coupables au sein de notre population, ou alors considérons nous comme tels, coupables, de la même manière, du même silence.

    RépondreSupprimer